ECUSSON ATTON-OMBRE.jpg

Les armes d'ATTON sont composées :

Des armes intérieures :

Représentées par un écu français moderne dont la définition héraldique est : « d'Azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d'or, à un pal onde d'argent en dextre* et un pal d'argent en senestre. »

En clair ce sont les armes du duché de Bar, où les deux bars (poissons) ont été remplacés par la Moselle (pal onde) et la voie romaine (pal) qui tous deux traversent le territoire de la commune.

ATTON qui dépendait de l'évêché de Verdun a été rattaché au duché de Bar vers le milieu de XIIIe siècle.

Des armes extérieures :

Ou marques de dignité composées de la Croix de guerre 1914-1918 avec palme de bronze et de la Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze.

La Croix de guerre 1914-1918 a été attribuée à ATTON par le ministre de la guerre Louis BARTHOU Ie 17 novembre 1921 (J.O. du 26 novembre 1921) avec la citation suivante à l'ordre de l'armée (palme de bronze) :

« Village héroïque, qui situé à proximité du front pendant toute la guerre, a été soumis à plusieurs bombardements et par les souffrances endurées et les dommages subis, a bien mérité du pays. »

Le diplôme a été remis à ATTON le 05 août 1925.

La Croix de guerre 1939-1945 a été attribuée à ATTON par le secrétaire d'Etat aux forces Armées, Max LEJEUNE, le 11 novembre 1948, avec la citation suivante à l'ordre du régiment (étoile de bronze) : « Village déjà très éprouvé pendant la guerre 1914-1918 par sa situation à proximité immédiate de la ligne de feu ; a payé un tribut exceptionnellement lourd pendant les combats de septembre 1944 pour la libération de la Lorraine.

Sa population brutalement évacuée par les Allemands, n'est rentrée que pour retrouver les 2/3 de ses maisons totalement détruites et les autres gravement endommagées.

Avec une résignation admirable, la presque totalité des habitants s'est refusée à quitter le village, préférant s'installer dans ses ruines que de s'expatrier, donnant ainsi le plus bel exemple de courage et d'attachement au sol natal. Deux victimes militaires, trois civiles. »

La croix de guerre a été remise le 27 juillet 1949 par le général DE LINARES au maire Charles BRIONNE, Place Duroc à PONT à MOUSSON. Lors de la même cérémonie ont été décorées également les communes de MAMEY, MARTINCOURT, et PONT A MOUSSON. Le même jour a eu lieu l'inauguration du pont GELOT.

 

 

 

Parmi les localités décorées, 2.952 ont reçu la Croix de guerre 1914-1918, 1.585 ont reçu la Croix de guerre 1939-1945 et 209 ont reçu les deux, dont notre commune.

Pierre MORIN
Conseiller municipal,
Correspondant de L’Est républicain

* *Définition d’un écusson :

C’est un bouclier sur lequel sont représentées les armes, par opposition au bouclier qui est sans ornement. Les écussons ont généralement la même forme que les boucliers traditionnels, sauf pour les armes ecclésiastiques (forme ovale) et pour celles des dames (en losange).

Pour faciliter leur description, les hérauts découpent l’écusson en zones distinctes :
              - de haut en bas : le chef, la fasce et la pointe,
              
- horizontalement, le dextre (droite du porteur), le cœur ou l’abîme (au centre), et le senestre (gauche du porteur).

Les différents meubles (ou figures) sont représentés sur l’écu par des émaux.

Sources : Daniel HALUS (conseillé municipal de 1989-2001) qui proposa au conseil municipal le logo qui allait apparaitre sur les entêtes des documents officiels de la commune (début 1996), Henry THEOBALD et François MEYER (pharmacien à TOMBLAINE, président de la généalogie 54, auteur et réalisateur des blasons de Lorraine et a écrit Armoiries de Lorraine où les blasons des petits villages sont représentés).


 HAUT DE PAGE